Snatch

« Oui, Londres ! Vous savez bien : fish, chips, tasse de thé, bouffe dégueu, temps de merde, Mary Poppins de mes deux. Londres ! »

En trois mots ? Rocambolesque, démentiel, culte. So, let’s have a look !

Sorti en 2000, Snatch est probablement la meilleure collaboration de Guy Ritchie et Matthew Vaughn. Il s’inscrit dans la veine de Arnaques, Crimes et Botanique, à ceci près qu’il culmine à un autre niveau.

Alors, c’est quoi le pitch ? D’un côté, un diamant inestimable que beaucoup envient dont des braqueurs abonnés à l’hebdo tripote & mascagne ; de l’autre des combats de boxe illégaux organisés par le roi de la pègre amateur de cochons mangeurs de cadavres. Pour le reste, il va falloir cliquer sur play !

Snatch est un défilé de personnages bien croqués, qui vivent des aventures en parallèle, sans jamais s’éloigner du fil conducteur déployé par le scénariste. Et ça fonctionne de façon magistrale ! Ce long-métrage est porté par un casting cinq étoiles : Jason Statham, Brad Pitt, Alan Ford entre autres ; accompagnés d’une floppée de bras cassés pour incarner d’irrésistibles seconds rôles du Londres cosmopolite, tels que Benicio del Toro et Vinnie Jones. Tous sont habités par leur personnage, loin des registres dans lesquels on les connait aujourd’hui. Une mention spéciale est à décerner à Brad Pitt alias Mickey O’Neil, qui incarne un gitan particulièrement convaincant, mangeant les mots comme il reçoit les coups : sans modération. T’aimes-les-chians ? Le dialoguiste s’est réellement fait plaisir à travers des échanges savoureux, devenus cultes. Si vous n’êtes pas bilingue option langue de la rue, la VF sera à mon sens incontournable pour saisir l’humour sauce anglaise, le langage familier, les jeux de mots et les surnoms qui composent l’ambiance : Boris le hachoir, Tête de brique, Francky 4 doigts, Doug le cerveau, Billy boule d’acier, glorieux George etc. Un petit extrait pour la plaisir ?

Vinny : Qu’est-ce que tu veux qu’on foute de flingues factices ?!
-Sol : Ils ont l’air vrais, non ? Je te garantis que personne ne fera la différence. Et j’ai des balles à blanc hyper bruyantes au cas où !
-Vinny : Oh ! Au cas où il faudrait les tuer à coups de décibels ?!

La BO, irrésistible, vous entrainera sans tarder dans l’atmosphère de cette pépite, en particulier le mythique Diamond de Klint et les thèmes aux sonorités juives Hava Nagila et Kosha Nostra de John Murphy et Daniel Griffiths.

Et au final, on en pense quoi? Snatch sera une découverte pour certains ; une redécouverte pour d’autres. Aucun temps mort en vue, ce long métrage est un enchaînement survitaminé. A la fois déjanté, nerveux et absolument décoiffant, il vous fera passer un moment surréaliste.

> Actuellement sur Netflix