Intolérable Cruauté
Intolérable Cruauté

Intolérable Cruauté

« Vous voulez du tact ? Engagez un tacticien. Vous voulez un carotteur ? Engagez Gus Petch ! »

En trois mots ? Loufoque, risible, savoureux. So, let’s have a look !

Sortie en 2003, cette comédie romantico-loufoque des frères Coen est sans conteste la production que je leur préfère, mais si je le clame un peu trop fort, je vais à coup sûr être conspuée !

Alors, c’est quoi le pitch ? Miles Massey, avocat spécialisé dans les divorces qui rapportent un max de pépètes, ressent un vide existentiel. Lorsque Rex Rexroth, sexagénaire contraint au divorce par sa charmante épouse Marilyn, frappe à la porte de Massey, l’avocat accepte de le représenter.

Ce n’est pas une surprise : les frères Coen maitrisent à la perfection l’art de revisiter des genres classiques en leur injectant une dose de cocasserie/absurdité/fantaisie/loufoquerie [c’est au choix]. Avec Intolérable Cruauté, Joel et Ethan Coen s’attaquent à la comédie romantique. Alors, quand le maitre des divorces rencontre la reine des séductrices, le choc promet d’être savoureux. Miles Massey [l’éternel George Clooney] est une fouille-merde d’avocat, pour reprendre les propos de l’incorrigible Billy Bob Thornton. Il fait partie de cette race de plaideur capable de travestir, enjoliver, extrapoler voire détourner la vérité pour parvenir à ses fins ; mais il le fait avec un tel talent, que l’on ne peut que sourire amusément. Alors qu’il pense traiter un énième cas de divorce, Miles Massey est foudroyé par la ravissante et non moins fascinante Marilyn [Catherine Zeta-Jones], croqueuse d’hommes consciente de son pouvoir d’attraction sur l’avocat. Lors de leur rencontre, les deux s’observent, se jaugent et s’apprivoisent ; puis peu après, tous les coups [bas] sont permis. Les joutes verbales et expressions savoureuses échangées par le duo sont théâtralisées au-delà du raisonnable et ne cessent de réjouir. Vous sentirez le jeu de séduction s’installer lentement mais sûrement. La patience sera ici le maitre mot car tout viendra à point à qui sait attendre… La complémentarité de ces deux personnages est quasiment capable à elle seule de faire le sel de ce long-métrage. Ajoutez quand même une kyrielle de seconds rôles aussi originaux que gentiment ridicules et une profusion de lieux atypiques à incongrus (tribunal, gargote, avion, Las Vegas etc.). Le divertissement sera garanti !

Et au final, on en pense quoi ? À l’étagère des comédies aussi drôles qu’intelligentes, Intolérable Cruauté figure parmi les meilleures. Irrésistible satyre de la comédie romantique, ce long métrage sera apprécié par qui prendra le temps de décrypter la richesse des personnages, des situations et surtout des répliques finement choisies et chères aux frères Coen. A noter, un clin d’œil réjouissant vous attendra en guise de clap de fin.

> Actuellement sur Canal VOD